Aide pour les femmes victimes de violences

Aide pour les femmes victimes de violences
La préfète des Landes rappelle que les victimes de violences conjugales peuvent quitter le domicile sans l’attestation de déplacement dérogatoire. Elles peuvent trouver une aide auprès d’un réseau de professionnels spécialisé qui œuvre depuis de très nombreuses années.
flyer_landesfvvcovid-8655a

retrouvez toutes les informations sur le site de la préfecture des Landes. 

http://www.landes.gouv.fr/violences-conjugales-les-services-de-l-etat-dans-a5888.html?fbclid=IwAR1AoEOp02TR90g2yciJ6u-pDm3RihReZMSfimK4UB_7R9Hj-eTIKqWWmCY

ou sur le site du gouvernement : https://arretonslesviolences.gouv.fr

Comme l’a rappelé le Secrétariat d’Etat chargé de l’Egalité entre les Femmes et les Hommes et de la lutte contre les discriminations dans son communiqué de presse du 16 mars dernier, cette situation de confinement à domicile peut générer un terreau propice aux violences conjugales. Le CIDFF assure une continuité de services aux populations vulnérables par voie dématérialisée.

Dans ces circonstances, le CIDFF permet d'accompagner les populations sensibles sur:

- de l'information juridique par des juristes sur les droits des femmes et des citoyens,

- un accompagnement dans le cadre de situations de violences conjugales,

- des entretiens de soutien psychologique, 

- des entretiens de conseil en insertion professionnelle.

L'ensemble de ces services est assuré par téléphone ; l'équipe du CIDFF est actuellement en télétravail.

Nous sommes joignables : 

- dans les Landes,  les juristes poursuivent leur activité en télétravail et assureront une permanence téléphonique du lundi au vendredi de 9h00 à 12h30 et de 13h30 à 17h00 au 05 58 46 41 43.

 - sur un numéro national 3919